L’Empire se livre vous propose de découvrir l’histoire du Premier et du Second Empire au travers des événements organisés par la ville de Rueil-Malmaison et des livres écrits sur le sujet.

Vous pourrez ainsi y trouver des informations sur la 6eme édition du Colloque Rueil Ville Impériale et sur le Salon du Livre du Premier et Second Empire qui se dérouleront à la Médiathèque Jacques-Baumel.

jeudi 9 avril 2015

Colloque 2015

 

La Cour impériale sous le Premier et Second Empire


Samedi 21 novembre 2015
de 9h à 12h30 - de 14h30 à 18h30

"Signature du contrat de mariage du prince Jérôme Bonaparte et de Frédérique-Catherine de Wurtemberg,
en présence de la famille impériale aux Tuileries, le 22 août 1807" par Jean-Baptiste Baron (1754-1829)

Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon - Photo © RMN-Grand palais (Château de Versailles) - Daniel Arnaudet - Christian Jean


Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon, Président de l'Institut Napoléon,
et la participation des revues Napoléon Ier et Napoléon III

Avec la participation d'Amaury Lefébure, conservateur général du patrimoine,
directeur du musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

Avant même la proclamation de l’Empire, en 1804, Napoléon Bonaparte s’entoure d’une cour qui joue un rôle essentiel dans la transformation monarchique du régime et contribue ensuite à l’enraciner dans le pays mais aussi au regard de l’Europe. S’inspirant du modèle de son oncle, Napoléon III en usera de même en redonnant tout son lustre à la cour qu’il installe à partir de 1852. Au-delà des fastes et des fêtes que ces deux cours impériales ont engendrés, il s’agira de comprendre son fonctionnement, les institutions qui la régissent, les hommes et les femmes qui l’animent, les lieux où elle se déploie, car si le château des Tuileries est le centre de la cour impériale, celle-ci se déplace aussi à l’extérieur de Paris. Enfin une interrogation particulière sera portée au rôle politique, voire diplomatique, que joue la Cour sous le Premier et le Second Empire. Cette approche croisée vise à reconsidérer le poids des cours monarchiques dans la France du XIXe siècle.

Participeront notamment à ce colloque, présidé par Jacques-Olivier Boudon, Eric Anceau, Pierre Branda, Bernard Chevallier, Vincent Haegele, Xavier Mauduit, Natalie Petiteau, Olivier Varlan, Charles-Eloi Vial et
Laetitia de Witt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire