L’Empire se livre vous propose de découvrir l’histoire du Premier et du Second Empire au travers des événements organisés par la ville de Rueil-Malmaison et des livres écrits sur le sujet.

Vous pourrez ainsi y trouver des informations sur la 8e édition du Colloque Rueil Ville Impériale sur le thème Artistes et écrivains sous le Premier et Second Empire qui se déroulera à la Médiathèque Jacques-Baumel.

Colloque 2020

Samedi 28 novembre 2020


Polices et forces de l'ordre
sous le Premier et le Second Empire

L'entrée du théâtre de l'ambigu-comique à une représentation gratis
Boilly Louis Léopold (1761-1845)
©RMN-Grand Palais (musée du Louvre) - Philippe Fuzeau

Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon, Président de l'Institut Napoléon, et en partenariat avec les revues Napoléon Ier et Napoléon III.

Programme

9h  Accueil

Introduction par Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison, et Jacques-Olivier Boudon, président de l’Institut Napoléon.

9h15 Fouché, Savary, Réal et les autres : les épaves manuscrites de la police sous l'Empire

Par Charles-Éloi Vial, archiviste paléographe, docteur en histoire, secrétaire général de l’Institut Napoléon et conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France.

 

9h45  La police de Fouché : continuité, innovations et héritages

Par Julien Sapori, commissaire divisionnaire honoraire, historien, président de la Société d'études sur Joseph Fouché et son temps.

 

10h15 La haute police de M. Desmarets

Par Vincent Haegele, archiviste paléographe et conservateur des bibliothèques, il dirige actuellement le réseau des bibliothèques de Versailles. Historien de l’Ancien Régime, de la Révolution et de l’Empire, il a participé notamment à l’édition de la Correspondance générale de Napoléon.

 

11h Vidocq, construction d'un imaginaire policier sous le Premier Empire

Par Xavier Mauduit, producteur de l'émission Le Cours de l'histoire sur France Culture et chroniqueur dans l’émission 28 Minutes sur Arte.

 

11h30 Tenir Paris à l’œil : la surveillance policière sous le Consulat et le Premier Empire

Par Jeanne-Laure Le Quang, docteure en histoire et auteure d’une thèse consacrée aux

« mesures de haute police » sous le Consulat et le Premier Empire.

 

12h Maupas, premier policier de France (22 janvier 1852 - 21 juin 1853)

Par Frantz Laurent, professeur d'histoire-géographie et doctorant en histoire contemporaine. Ses travaux portent principalement sur l'histoire des élites et des notables en France au XIXe siècle.

 

14h Les commissaires spéciaux et la surveillance des territoires sensibles dans l’Empire napoléonien (1811-1814)

Par Camille Rougier, doctorant en histoire. Ses recherches portent sur la surveillance politique exercée dans les départements sous le Consulat et le Premier Empire.

 

14h30 La gendarmerie, bras armé de l'État sous le Consulat et l'Empire

Par Antoine Boulant, docteur en histoire, administrateur de l'Institut Napoléon et auteur de nombreux ouvrages, articles et contributions consacrés à l'histoire de la Révolution et de l'Empire.

 

15h La gendarmerie napoléonienne à la conquête de l'Europe

Par Aurélien Lignereux, professeur d’histoire contemporaine à Sciences-Po Grenoble/Université Grenoble-Alpes, membre de l’Institut universitaire de France et rédacteur en chef des Annales Historiques de la Révolution française.

 

16h La lutte contre les brigands calabrais (1806-1811)

Par Carmen Caligiuri, doctorante en sciences historiques. Elle prépare une thèse sur la révolte des Calabres contre l'Armée d'occupation française dans les années 1806-1811.

 

16h30 La révolution policière du Second Empire

Par Édouard Ebel, lieutenant-colonel, chef du bureau gendarmerie de la division recherche, études et enseignement du Service historique de la Défense. Il est rédacteur en chef de la revue Force publique.

 

17h  Le Second Empire : un bilan contrasté pour la gendarmerie

Par Jean-Noël Luc, professeur émérite à Sorbonne Université, il a ouvert puis dirigé jusqu’en 2018, un séminaire sur l’histoire des forces de l’ordre, et en particulier de la gendarmerie.

 

 

Dédicaces 16h/18h

Antoine Boulant, Édouard Ebel, Vincent Haegele, Aurélien Lignereux, Jean-Noël Luc, Xavier Mauduit, Camille Rougier , Julien Sapori, Charles-Éloi Vial 

 

Nombre de places limité. Inscription obligatoire. 

Dans le contexte actuel, le programme est susceptible de subir d'éventuelles modifications.

Colloque 2019

Samedi 30 novembre 2019


Artistes et écrivains

sous le Premier et le Second Empire

Portrait de Houdon modelant le buste de Bonaparte, vers 1802.
Boilly Julien-Léopold (1796-1874) - Houdon Jean Antoine (1741-1828)
(C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux





COLLOQUE - 8e édition

Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon, Président de l'Institut Napoléon, et en partenariat avec les revues Napoléon Ier et Napoléon III.


Napoléon Ier comme Napoléon III ont cherché à attirer artistes et écrivains pour les faire servir à leur cause. Par des commandes d’œuvres, des achats de tableaux ou de statues, des aides à la création artistique, la distribution de prix voire de croix de la légion d’honneur, par aussi des invitations à venir dans les palais impériaux, les séries de Compiègne l’illustrant particulièrement, les deux empereurs ont beaucoup œuvré pour favoriser un art qui soit à leur service, mais sans toujours y parvenir. Malgré une volonté de contrôle de la production artistique et littéraire, ils ont dû faire face à des artistes ou des écrivains refusant la tutelle impériale ou les codes prescrits dans l’entourage des souverains. Ainsi de Chateaubriand à Hugo, en passant par les peintres refusés aux salons, une partie du monde artistique a pris ses distances avec les prescriptions du régime.


PROGRAMME

9h00 ► Accueil 
Introduction par Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison, et Jacques-Olivier Boudon, président de l’Institut Napoléon


9h30 ► Écrire pour l'empereur ? Les envois d'auteurs à Napoléon 
Par Charles-Eloi Vial, archiviste paléographe, docteur en histoire, est secrétaire général de l’Institut Napoléon et conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. 


10h00 ► Les discours de réception à l’Académie-Française sous l’Empire
Par Sophie Vanden Abeele-Marchal, maître de conférences habilitée à diriger des recherches en littérature française du XIXe siècle à Sorbonne Université. Spécialiste du romantisme, elle se consacre notamment à l’œuvre de Vigny, codirigeant l’édition de sa Correspondance générale (6 volumes parus). 


10h30 ► Les salons de peinture et de sculpture d’un Empire à l’autre
Par Barthélemy Jobert, professeur d'histoire de l'art contemporain (19e siècle) et de patrimoine à Sorbonne université (Faculté des Lettres) depuis 2003. Ancien président de l'université Paris-Sorbonne (2012-2017), il dirige depuis 2018 la Fondation Sorbonne Université et le projet « Delacroix numérique » qui vise à publier une édition  électronique de la correspondance de Delacroix. 


11h00 ► Joséphine et les artistes de son temps
Par Bernard Chevallier, historien de l'Art. Il est conservateur général honoraire du Patrimoine, spécialiste de mobilier et d'objets d'art (Premier Empire), ancien directeur du musée de Malmaison (demeure de Joséphine dans les Hauts-de-Seine), de Bois-Préau et des musées napoléoniens. 


11h30 ► Mathilde Bonaparte. La culture, le choix politique d’une Bonaparte 
Par Carole Blumenfeld, docteur en Histoire de l'art, ancienne pensionnaire de l'Académie de France à Rome, elle est chargée de mission scientifique au Palais Fesch et a notamment été l’un des commissaires de l’exposition consacrée à la princesse Mathilde. 


12h00 ► La représentation de Napoléon par les peintres
Par David Chanteranne, journaliste, historien et historien de l’art, diplômé de l’université Paris-Sorbonne, administrateur de l’Institut Napoléon, David Chanteranne est rédacteur en chef du magazine Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien, ainsi que d'autres publications d’histoire. Également attaché de conservation du musée Napoléon de Brienne-le-Château.


14h00 ► Livres interdits. Auteurs et itinéraires de la littérature clandestine 
Par Veronica Granata, docteur en histoire moderne et contemporaine de l’Université de Rome La Sapienza, Veronica Granata est chercheuse au sein du Service d'Histoire contemporaine de l'Université de Liège (Unité de Recherche Mémoire et Prospective). Ses travaux de recherche et ses publications portent sur l'histoire politique, religieuse et culturelle de la France et de l'Italie des XVIIIe-XIXe siècles. 


14h30 ► Chateaubriand face à Napoléon 
Par Bernard Degout, docteur HDR en littérature, directeur de la maison de Chateaubriand (domaine départemental de la Vallée-aux-Loups). 


15h00 ► « L’expiation » de Victor Hugo 
Par Jean-Marc Hovasse, professeur de littérature française à Sorbonne Université. Spécialiste de Victor Hugo et de la poésie française du XIXe siècle.


15h30 ► 1815, artistes et écrivains dans la tourmente
Par Jacques-Olivier Boudon , professeur d’histoire de la Révolution et de l’Empire à Sorbonne Université, président de l’Institut Napoléon. Il organise à ce titre depuis 2012 les colloques de Rueil Ville impériale. 


16h00 ► Joseph Rebell, un paysagiste autrichien au service de Caroline Murat.
Par Gennaro Toscano, professeur des universités, détaché depuis mai 2016 en tant que Conseiller scientifique pour le Musée, la recherche et la valorisation des collections, direction des Collections,  Bibliothèque nationale de France.


16h30 ► La peinture de genre sous le Second Empire 

Par Michael Vottero, conservateur du patrimoine et docteur en histoire de l'art. Après des études de lettres classiques et d'histoire de l'art, il a consacré sa thèse de doctorat à La peinture de genre sous le Second Empire et les premières années de la Troisième République (publiée aux Presses Universitaires de Rennes en 2012). Il poursuit ses recherches en histoire de l'art autour de la notion de sculpture de genre et des productions artistiques destinées au marché de l'art dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ses recherches portent également sur l'enseignement des arts au XIXe siècle, autour des ateliers de Léon Cogniet ou d'Alexandre Cabanel, notamment. 


SÉANCE DE DÉDICACES de 16h à 18h


Les intervenants au colloque :
Carole BLUMENFELD - Jacques-Olivier BOUDON - David CHANTERANNE - Bernard CHEVALLIER - Bernard DEGOUT – Jean-Marc HOVASSE - Gennaro TOSCANO - Sophie VANDEN ABEELE-MARCHAL - Charles-Éloi VIAL - Michael VOTTERO

Ainsi que les auteurs sélectionnés pour le Prix littéraire Napoléon 1er - Roman historique.


ACTES DU COLLOQUE 2018
Napoléon Bonaparte et l’Orient. La campagne d’Égypte
Disponibles le 30 novembre 2019


PRIX LITTÉRAIRE NAPOLÉON 1er Roman historique

En cette année 2019 qui marque le 250e anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte et le 150e anniversaire de l’inauguration du Canal de Suez par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, le réseau des Villes Impériales s’engage plus fortement encore à faire rayonner l’histoire napoléonienne en créant le « Prix Littéraire Napoléon Ier ».
Ce prix récompense l’auteur d’un roman historique ayant pour thématique l’empereur et/ou la vie sous le Premier Empire. Il a été décerné le 20 octobre dernier au musée Masséna de Nice, par un jury d’exception présidé par Stéphane Bern, notamment en charge de la Mission Patrimoine et Jean TULARD.

La Marque « Ville Impériale », réseau créé en 2011 au Château de Malmaison, regroupe dix-huit villes ayant un important patrimoine historique lié au Premier et au Second Empire comme Ajaccio, Biarritz, Fontainebleau, Nice ou Rambouillet…
Ce réseau œuvre au rayonnement du patrimoine lié aux Premier et Second Empire. Véritable outil de valorisation touristique, toutes ses villes sont investies pour faire vivre cet héritage.

Auteurs sélectionnés pour le Prix Napoléon 1er – Prix littéraire du roman historique :
Jean-Luc Bailly - Franck Garde - Inès de Kertanguy  - Alexandra Rossi - Jacques Sudre - Eric Teyssier - Sylvie Yvert.



RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS
Médiathèque Jacques-Baumel
Pôle Culture
15-21 boulevard du Maréchal Foch
TÉL : 01.47.14.54.54

En direct du blog : lempireselivre.blogspot.fr