L’Empire se livre vous propose de découvrir l’histoire du Premier et du Second Empire au travers des événements organisés par la ville de Rueil-Malmaison et des livres écrits sur le sujet.

Vous pourrez ainsi y trouver des informations sur la 6eme édition du Colloque Rueil Ville Impériale et sur le Salon du Livre du Premier et Second Empire qui se dérouleront à la Médiathèque Jacques-Baumel.

mardi 17 juillet 2012

Salon du Livre Premier et Second Empire
les auteurs

Jean-Marie Rouart

Président du salon
Jean-Marie Rouart est né à Neuilly-sur-Seine, le 8 avril 1943, dans une famille d'artistes peintres. Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre national du Mérite et Commandeur des Arts et des Lettres, il a été élu à l’Académie française le 18 décembre 1997.
Écrivain et journaliste, il publie son premier ouvrage La Fuite en Pologne en 1974 et obtient le prix Renaudot avec son roman Avant-guerre en 1983.  Il est également l’auteur de plusieurs essais dont Ils ont choisi la nuit pour lequel il reçoit le prix de l’Essai de l’Académie française en 1985. Il est l’auteur d’une biographie consacrée au Duc de Morny : Morny, un voluptueux au pouvoir paru en 1995. Cette année paraît son dernier ouvrage sur l'Empereur : Napoléon ou la destinée.




Parallèlement à son activité d’écrivain, il a mené une carrière de journaliste; d’abord au Magazine littéraire en 1967, puis au Figaro comme journaliste politique et enfin, au Quotidien de Paris où il a dirigé les pages littéraires. Après avoir été directeur du Figaro littéraire de 1986 à 2003, il collabore, aujourd'hui, à  Paris-Match.


Marie-Hélène Baylac

Spécialiste de l'histoire du XIXe siècle, ancienne élève de l'École normale supérieure et agrégée d'histoire, Marie-Hélène Baylac est l'auteure de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Le Sang des Bourbons (Larousse, 2009) et Napoléon, Empereur de l'île d'Elbe (Tallandier, 2011).










Pierre Branda

Titulaire d'une maîtrise d'économie et d'un D.E.A en gestion, Pierre Branda est un historien spécialiste des questions financières et économiques de l'époque napoléonienne. Depuis 2009, il dirige le service Patrimoine de la Fondation Napoléon.

Il a publié, en collaboration avec Thierry Lentz, Napoléon, les colonies et l'esclavage (Fayard, 2006). Il est également l'auteur de Napoléon et ses hommes : la maison de l'Empereur , 1804 -1815 (Fayard, 2011) et Le Prix de la Gloire : Napoléon et l'argent (Fayard, 2007), pour lequel il a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon.



Jean-Joël Brégeon

Après avoir été le rédacteur en chef d'Historama spécial et avoir collaboré à plusieurs périodiques tels que Historia, la Nouvelle Revue d'Histoire ou Le Figaro, Jean-Joël Brégeon s'est consacré à des ouvrages proposant un éclairage nouveau sur des personnages ou des événements controversés durant les périodes révolutionnaire et impériale.

Il est, entre autre, l'auteur de 1812 : la paix et la guerre (Perrin, 2012), Napoléon et la guerre d'Espagne (Perrin, 2006) et L'Égypte de Bonaparte (Perrin, 1998) pour lequel il a reçu le prix Diane Potier-Boès décerné par l'Académie française.



Stéphane Calvet

Enseignant dans le secondaire et chargé de cours à l'Université de Poitiers, Stéphane Calvet est docteur en histoire. Auteur d'une thèse remarquée sur les officiers charentais de Napoléon, il a écrit de nombreux articles sur l'histoire régionale dans des revues spécialisées ou dans des magazines «grand public». Conférencier et invité à de nombreux colloques universitaires, il est chargé par la Fondation Napoléon d'annoter la correspondance de l'Empereur. Ses travaux portent essentiellement sur le XIXe siècle à partir de sources publiques et privées souvent inédites.



David Chanteranne

Historien et historien de l’art diplômé de l'université Paris-Sorbonne, David Chanteranne est un écrivain et journaliste spécialiste du Premier et du Second Empire. Il est le rédacteur en chef de la Revue du Souvenir Napoléonien et des magazines Napoléon 1er et Napoléon III.

Il est notamment l’auteur de Sur les pas de Napoléon Ier (Ouest-France, 2004), Le Sacre de Napoléon (Tallandier, 2004), Austerlitz (Perrin, 2005) et Napoléon par les peintres (Le Seuil, 2009).




Stéphane Chauvin

Après des études dans le domaine de l'Administration Économique et Sociale à l'Université Paris II Panthéon-Assas, Stéphane Chauvin a ouvert sa propre maison d'édition sous le nom Le Rubicon. Cumulant une réelle passion pour Napoléon et pour la BD classique, il démarre une collection d’ouvrages biographiques illustrés par des dessinateurs de bande dessinée.

Ainsi, pour son ouvrage Napoléon 1er. Napoléon Bonaparte : une jeunesse corse paru en 2010, il a repris les textes de l'auteur corse Jean-Baptiste Marcaggi en les accompagnant d'une préface de Bernard Chevallier et des illustrations originales de Philippe Munch, Christophe Simon, Philippe Werner et Philippe de Saint-Maur. Début 2012, il a édité un second ouvrage illustré sous le titre Napoléon IV. Le Prince Impérial : un héritier.



Alfred Fierro

Archiviste-paléographe et docteur en histoire, Alfred Fierro est passé par l'Ecole des Chartes avant de devenir conservateur à la Bibliothèque Nationale de France de 1965 à 1988 et à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris de 1988 à 2002.

II est l'auteur de nombreux livres sur Paris dont Histoire et dictionnaire de Paris (Robert Laffont, 1996) et La Vie des parisiens sous Napoléon (Napoléon 1er Éditions, 2004). Il a aussi collaboré à plusieurs ouvrages parmi lesquels Histoire et dictionnaire de la Révolution française (Robert Laffont, 1999) et Histoire et dictionnaire du Consulat et de l'Empire (Robert Laffont, 1995).



Alain Fillion

Ancien conseiller au Plan et rédacteur au dictionnaire Hachette, Alain Fillion est l'auteur de plusieurs ouvrages d'économie politique. Nous devons à sa passion pour l'histoire plusieurs livres sur l'épopée napoléonienne : Napoléon, dictionnaire intime (Éditions historiques Teissedre, 2004) , La Bérézina (France-Empire, 2005) et Le tacticien de Napoléon : mémoires de guerre du baron de Comeau (Esprit du livre éditions, 2009).

Il a également écrit deux romans s'inspirant de l'histoire napoléonienne : Violettes impériales (Éditions du Pierregord, 2010) et Bye-bye Saint-Hélène (Éditions du Pierregord, 2012).



Jacques Garnier

Membre de la Commission française d'histoire militaire et administrateur de l'Institut Napoléon, Jacques Garnier est l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire militaire et des guerres napoléoniennes. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, articles et dictionnaires sur la période.

Il a dirigé un Dictionnaire des guerres et des batailles de l'histoire de France (Perrin, 2004), rédigé les notices des batailles de l'Empire dans le Dictionnaire Napoléon (Fayard, 1999) et participé à la publication de Napoléon Bonaparte (Larousse, 2004). Jacques Garnier est également l'auteur d'Austerlitz, 2 décembre 1805 (Fayard, 2005) et d'un Atlas Napoléon : 126 cartes sur la vie et les campagnes napoléoniennes (Napoléon 1er Éditions, 2007).



Jacques Jourquin

De formation pluridisciplinaire (HEC, Sciences Po, Droit, Histoire), Jacques Jourquin est sollicité par le groupe Hachette pour occuper un poste à la direction commerciale des éditions Tallandier (1963-1973) avant d'en rejoindre la direction et de devenir président-directeur général (1981-1992). Il a également été directeur de la revue Historia de 1981 à 1993 puis rédacteur en chef de la Revue du Souvenir Napoléon jusqu'en 2005.

Vice-président de l'Institut Napoléon à la Sorbonne depuis 2004, il s'illustre par la publication régulière d'articles et d'ouvrages de référence sur l'histoire, et notamment sur le Consulat et le Premier Empire dont il est l'un des spécialistes français. Ses publications lui ont d'ailleurs valu d'être plusieurs fois couronné par l'Académie Française et l'Institut.

Il est l'auteur du Dictionnaire comparé des maréchaux du Premier Empire (JAS, 2001) qui a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon et de Morny le flamboyant : 1811-1865 (SOTECA, 2012).



Thierry Lentz

Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz a publié ou dirigé une trentaine d'ouvrages sur l'histoire du Consulat et de l'Empire dont une Nouvelle histoire du Premier Empire en quatre volumes aux éditions Fayard.











Jacques Macé

Historien, membre des conseils d'administration du Souvenir Napoléonien et de la Fondation Napoléon, Jacques Macé est considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs de la captivité de Napoléon 1er à Sainte-Hélène.
Biographe des généraux Montholon et Gourgaud, il s'est attaché à démontrer les causes de la mort naturelle de l'Empereur et à placer Sainte-Hélène au cœur de la légende napoléonienne.  



François Malye

François Malye est grand reporter au Point où il est notamment chargé des dossiers historiques. Il est auteur de Napoléon et la folie espagnole (Tallandier, 2007) et co-auteur d'Histoire secrète de la Ve République (La Découverte, 2006) ainsi que de François Mitterrand et la guerre d'Algérie (Calmann-Lévy, 2010).









Marie-Pierre Rey

Née en 1961, ancienne élève de l’ENS (Ulm-Sèvres), agrégée d’histoire, licenciée de russe, docteur habilité en histoire de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, Chevalier de la Légion d’Honneur, Marie-Pierre Rey est Professeur des Universités depuis septembre 1998.

Titulaire de la chaire d’histoire russe et soviétique de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, elle est également directrice du Centre de Recherche en Histoire des Slaves de cette université. Elle coordonne les enseignements d’histoire des Collèges Universitaires Français de Moscou et de Saint-Pétersbourg et préside l’association « Les Amis du Patrimoine russe ». Par deux fois, (2002 et 2011) elle a été Fellow de l’Institut Nobel à Oslo. Ses thèmes privilégiés de recherche sont l’histoire de la Russie et de l’Union soviétique (XIXème-XXème siècles, aspects intérieurs et extérieurs), l’histoire des relations  russo-européennes et l’histoire de la guerre froide.

Elle est notamment l'auteur de L’effroyable tragédie, une nouvelle histoire de la campagne de Russie et de Alexandre Ier, le tsar qui vainquit Napoléon aux éditions Flammarion.



Vincent Rolin

Vincent Rolin est un historien spécialiste de l'histoire militaire du Premier Empire. Auteur d'un ouvrage de référence, Les aides de camp de l'Empereur (Editions Napoléon Ier, 2005), il a aussi collaboré au Dictionnaire de la Grande armée (Tallandier, 2003) ainsi qu'au Napoléon Bonaparte publié chez Larousse en 2008.

Il participe régulièrement à la revue Napoléon Ier notamment sur « les historiques des régiments » et « les généraux du Premier Empire ». 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire